Chateau  (25Ko)
La"rade" et son manoir (25Ko)
D’où vient ce nom : Pierrefitte ? D’après l’étude de l’Abbé DESRUES.
Il viendrait de la nature du sol où la pierre abonde. Dans les bois qui dominent la commune, des recherches expérimentales ont été faites et en 1 m² de terrain creusé seulement à 70 cm de profondeur on a pu tirer 1 m³ de pierres. Dans le cimetière, en creusant une fosse ordinaire, l’Abbé DESRUES a enlevé 5 brouettes de pierres. C’est un caillou irrégulier, rond, excessivement dur, silex ou pierre à feu. Il y en a partout, l’eau en dégage des hauts-bords et les chemins en sont remplis; on peut vraiment dire que le sol en est fait.
Aussi, ne peut on faire objection à l’étymologie générale admise : « Petra-ficta – fait de pierre ».
Cependant certains prétendent que le mot PIERREFITTE serait la traduction latine du mot celtique « MENHIR ou PEULVAN » qui signifie « PIERRE DEBOUT ».
Ce nom serait donné aux villages proches de ces menhirs d’où Pierrefitte près de Pont L’Evêque. D’où il faudrait conclure que cette commune existait avant l’occupation romaine…
Le nom de Pierrefitte, toujours d’après l’Abbé DESRUES, n’a jamais changé mais on y a adjoint un complément variable à différentes époques : En 1682 nous trouvons PIERREFITTE EN AUGE. Puis pendant 2 siècles, c’est PIERREFITTE ST DENIS, ou ST DENIS DE PIERREFITTE; plus tard, on dit PIERREFITTE SUR TOUQUES puis on revient à PIERREFITTE tout court. Ce n’est qu’au début du 20ème siècle et grâce à Monsieur NERON que l’on adopte communément PIERREFITTE EN AUGE .
Mr Le Curé et son attelage (24Ko)
Eglise de Pierrefitte (6Ko)

Eglise Saint Denis
L’Abbé DESRUES indique également l’existence d’une crypte sous le chœur de l’église de Pierrefitte en Auge. Il serait intéressant de vérifier cette affirmation! Maxime MOREL (qui je l’espère continuera à m’apporter de la matière pour ce site) est certain que l’une des statues exposées dans une chapelle et mutilée, a été trouvée dans la crypte ainsi qu’il est précisé par écrit près de cette statue.
L’entrée de la crypte se trouverait sous les bancs du chœur, côté Évangile.

L’église St Denis de Pierrefitte en Auge : La plus grande partie du chœur et de la nef date du XIIIè siècle. Les chapelles Nord et Sud datent du début du XVIè siècle. Il faut remarquer l’ensemble unique dans la région du PLAFOND PEINT. Ce plafond est classé par les monuments historiques en raison de sa rareté et de son originalité. Les voûtes lambrissées, ornées de peintures en camaïeu bleu et violet représentent des paysages.

 

Ce serait l’œuvre, au début du règne de Louis XVI, de moines italiens exilés, temporairement abrités en Normandie. Également classée, LA POUTRE DE GLOIRE du XIXè siècle. Il y a encore bien à dire, mais si vous êtes amateur le plus simple est d’aller voir…
(La clé de l’église est disponible chez Mr le Maire: Philippe Grégoire)
Pour terminer cette page d’histoire, Pierrefitte avait son petit port d’embarquement sur la Touques (qui est un fleuve puisque se jette dans la mer); du temps où la Touques était navigable jusqu’au Breuil en Auge, pour les « Gabarres », sorte de grandes barques à fond plat.